Anti-vaccins: mesure et démesure d’une opposition

Pour citer cet article: Jean-Marie Villela, "Anti-vaccins: mesure et démesure d’une opposition," in Les métamorphoses de la vulnérabilité, 26/07/2021, https://metavulnera.hypotheses.org/904.

Il aura suffi de quelques semaines pour que nous passions du bonheur légitime d’une liberté presqu’entièrement retrouvée, à l’angoisse d’une quatrième vague de contamination. Au moment où nous sortons progressivement des mesures de restrictions sanitaires liées à la pandémie de la Covid 19, la propagation du variant “delta”, particulièrement sur les zones de vacances en cet été de relâchement, nous rappelle cruellement à la réalité d’une crise sanitaire toujours présente. La France est de nouveau passée au dessus du seuil d’alerte en fin de semaine dernière, avec un taux d’incidence de plus de 50 sur 100 000 habitants, en augmentation de 80% sur une semaine. Plus d’une trentaine de départements, essentiellement sur les côtes atlantique et méditerranéenne, ont dépassé ce seuil, avec des situations très préoccupantes, en particulier dans le sud-ouest, le sud-est, les Pyrénées orientales et la Haute Corse1. Face à cette situation préoccupante, le gouvernement propose une série de nouvelles mesures anti-covid qui ont fait l’objet de débats parlementaires houleux, puis d’un vote et finalement, d’un texte validé par la Commission Mixte Paritaire le 25 juillet 20212. Ces mesures concernent l’extension du passe sanitaire, l’isolement obligatoire des cas positifs et l’obligation vaccinale de certains professionnels. La grande majorité des français, sans attendre l’adoption de ces nouvelles mesures, ont réinvesti les centres de vaccination, que ce soit sur leur résidence principale ou dans les lieux de villégiature. Dans le même temps, des centres de vaccination ont été vandalisés ou ont subi des actes de malveillance. La question de l’obligation vaccinale est de nouveau posée, que ce soit directement, pour les professions de santé et médicosociales (dont l’article 5 du projet de loi fait l’énumération exhaustive, allant des personnels des établissements et centres de santé aux personnels des transports sanitaires et prestataires de services), ou indirectement, via l’exigence et le contrôle du passe sanitaire sur certains lieux ou dans certaines situations (article premier du projet de loi). Les plateaux de télévision et les studios de radio sont de nouveau investis par les experts de tous poils, souvent les mêmes, dépêchés à la hâte depuis leurs lieux de vacances pour commenter à chaud la situation sanitaire et les mesures envisagées, considérées comme salutaires par les uns, reflet d’une prise en compte raisonnée de la nouvelle donne pandémique, liberticides par les autres, au nom de la défense d’un libre-arbitre supposé responsable face à la la mise en place d’une présumée “dictature sanitaire”. Une nouvelle période anxiogène s’ouvre et, comme à l’accoutumée, cette anxiété, légitime, lorsqu’elle oblige à un débat raisonné et prudent, conduit à la démesure des propos et des actes.

Continuer la lecture de « Anti-vaccins: mesure et démesure d’une opposition »
  1. Covid 19: ces départements désormais au dessus du site d’alerte, Julien CHABROUT, L’Express en ligne, publié le 19 juillet 2021, consulté le 20 juillet 2021 []
  2. Texte nº 4416, adopté par la commission mixte paritaire chargée de proposer un texte les dispositions restant en discussion du projet de loi rétablissant et complétant l’état d’urgence sanitaire. []