Compter les pauvres, du Moyen-Âge à nos jours – Episode 4

Les vulnérabilités, au risque du dénombrement

Du “comptage” des pauvres à la mesure de la pauvreté: la statistique mondialisée au détriment d’une approche plus humaniste1?

Pour citer cet article: Jean-Marie Villela, "Compter les pauvres, du Moyen-Âge à nos jours – Episode 4," in Les métamorphoses de la vulnérabilité, 19/05/2021, https://metavulnera.hypotheses.org/865.

Après les luttes politiques de la fin du XIXe siècle, la France du début du XXe siècle apparaît comme solidement ancrée dans une culture politique républicaine largement admise par la majorité de ses citoyens : liberté, égalité, droits de l’homme constituent les fondements de l’organisation de l’État et de la société dans une République porteuse des valeurs de progrès2. La solidarité entre les hommes,  théorisée par Léon Bourgeois dans le solidarisme, veut être une alternative laïque à la charité chrétienne en substituant à la « dette d’amour envers Dieu et le Christ», la dette sociale dont chaque membre de la société est débiteur selon sa position sociale :

L’homme vivant dans la société, et ne pouvant vivre sans elle, est à toute heure un débiteur envers elle. Là est la base de ses devoirs, la charge de sa liberté. L’obéissance au devoir social n’est que l’acceptation d’une charge en échange d’un profit. C’est la reconnaissance d’une dette

Léon BOURGEOIS, Solidarité, Paris, Colin, 1902, p. 101.

La construction de l’État social se réalise dans un réajustement des trois éléments que sont le « collectif de producteurs pour qu’il fasse société, le droit pour qu’il puisse réguler autre chose que des contrats personnels, et la propriété pour qu’elle assure des protections publiques sans contredire aux intérêts privés3». Dans la perspective de ce solidarisme, l’État, garant de la justice sociale, est le gestionnaire de l’intérêt collectif: il donne à ceux qui sont créanciers et fait payer ceux qui sont débiteurs4.

Continuer la lecture de « Compter les pauvres, du Moyen-Âge à nos jours – Episode 4 »
  1. Cette série d’articles a été rédigée dans le cadre de la réflexion animée par le CNAHES Grand Est et l’AREHSS Lorraine Champagne Ardennes « Les pauvretés, hier, aujourd’hui et demain? ». Ils sont également disponible sur le site du CNAHES: https://www.cnahes.org/le-cnahes-en-regions/grand-est/la-delegation-regionale/travaux-en-cours/les-pauvretes-dhier-daujourdhui-et-demain/ []
  2. Serge BERSTEIN, Pierre MILZA, Histoire de la France au XXe siècle, Perrin,2009  tome 1, p. 24. []
  3. Robert CASTEL, Les métamorphoses de la question sociale, Une critique du salariat, Fayard 1995, p. 273. []
  4. Léon BOUGEOIS, op.cit. p. 94. []